Oracle Database 12c New Feature : Pluggable Database (Multitenant Architecture)

EASYTEAM a eu l’occasion de tester de manière complète la base de données « 12c » dans le cadre du programme de « Beta-Testing » auquel nous adhérons depuis de nombreuses années sur la plupart des produits Oracle.
Nous vous proposons ici de profiter de notre expérience sur le nouveau produit « Database 12c » fraîchement sorti (hier) et nous vous parlerons notamment de l’une des principales nouveautés de la « Database 12c » : les « Pluggable Databases » (« Multitenant Environnements »).

Qu’est-ce ?

La nouvelle fonctionnalité la plus importante et la plus structurante proposée avec la « Database 12c » est certainement la « base de données en containers » (CDB) et ses « Pluggable Database » (PDB).
En fait ce n’est pas tant une nouvelle fonctionnalité qu’un changement radical d’orientation pour Oracle qui depuis des dizaines d’années (à l ‘opposé des autres éditeurs de bases de données) impose le modèle « 1 instance (ou plus) par base de données ».
C’est donc un changement majeur en termes d’architecture qui se profile devant nous : nous allons pouvoir avoir plusieurs bases de données par instance.

Concrètement ?

En 11gR2 : une instance et une base de données (souvent confondues) forment un ensemble contenant à la fois les données « utilisateur » et les données « système » (utiles au fonctionnement du moteur Oracle) :
image_thumb.png
En 12c : une instance par « Container Database » qui contient « n » « Pluggable Database » : dans chaque « Pluggable Database » on ne trouvera que des données « utilisateur », la « Container Database » étant utilisée pour les données « système » :
image.png

Quel est l’intérêt ?

Les intérêts immédiats  sont multiples :

  • Moins de ressources (1 seule instance)
    • Moins de RAM
    • Moins de CPU (car moins de processus)
    • Moins de STOCKAGE (1 seule fois le dictionnaire interne)
  • Plus de souplesse
    • Duplication d’une base de données « pluggable » en 1 ligne de commande sous « sqlplus »
    • On peut « attacher » ou « détacher » une « Pluggable Database » d’un « Container » à un autre indépendamment de la version Oracle du « Container » (c’est d’ailleurs une technique de migration supportée)
    • On peut donner des droits d’administration uniquement des « Pluggable Database » aux administrateurs d’application correspondants (nouveau rôle)
    • Les patchs ne s’appliquent qu’aux « containers »
  • Réduction des couts
    • Moins de ressources = moins de « hardware »
    • Moins de « hardware » = moins de licences
    • Délégation possible d’une partie de l’administration des bases de données (aux responsables applicatifs)

Et d’un point de vue « licences » ?

Attention les « press release » d’Oracle auront lieu la semaine prochaine, les informations communiquées ici sont donc à prendre au conditionnel.
La « pluggable database » est accessible en « Standard Edition » et « Standard Edition One » uniquement pour la première « pluggable database » par « container database »  gratuitement (architecture appelée « Single Tenant » par Oracle).
Il faut en « Enterprise Edition » acquérir l’option « Multitenant » » au prix public de 17 500 $ par « Oracle Processor » (cf « core factor » en fonction du système d’exploitation).

Comment passe-t-on de 11gR2 à 12c ?

Tout d’abord il faut comprendre qu’on n’est pas obligé d’utiliser les « Pluggable Database », on peut continuer à travailler comme avant : « Database » classique (appelée « non-CDB » par Oracle), mais gageons que cette (ancienne) architecture ne sera plus supportée dans un futur lointain.
Si on veut utiliser la nouvelle fonctionnalité « Pluggable Database », il faut comprendre que c’est un choix structurant :

  • Impacts sur l’architecture (1 instance pour « n » bases de données)
  • Impacts sur l’exploitation quotidienne
  • Impacts sur l’administration de ces bases de données (« CDB » & « PDB »)
  • Impact sur la gestion des ressources (nécessaire entre les « PDB »)
  • Impacts sur la sauvegarde et restauration
  • Impacts sur le PRA (« Dataguard » entre autres)
  • Impacts sur les environnements haute-disponibilité « Real Application Cluster »

Nous allons aborder l’ensemble de ces points dans les articles suivants à paraître sur le « Blog EASYTEAM ».
En attendant, nous sommes à votre disposition si vous souhaitez une assistance sur l’un de ces thèmes ou sur tout projet de migration vers « Oracle Database 12c ».
Source : Oracle Database Administrator’s Guide 12c Release 1 (12.1), Oracle Technology Price List, Oracle Database Licensing Information Guide 12c Release 1 (12.1)

3 réflexions sur “Oracle Database 12c New Feature : Pluggable Database (Multitenant Architecture)”

  1. Ping : Mise à niveau vers la version 12c saison 1 épisode 1 | EASYTEAM LE BLOG

  2. Ping : Oracle Database 12c : dupliquer une "pluggable database" en 1 ligne de commande sous "sqlplus" | EASYTEAM LE BLOG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *