Dans la "Valley" à 7 jours d'Oracle OpenWorld 2013

Le départ pour San Francisco et Oracle OpenWorld 2013 est dans moins de 7 jours. Sur place ou à distance, c’est une semaine particulière pour les fans d’Oracle. Le plus souvent, s’y concrétisent des projets phares que seules des rumeurs avaient précédées. Le lancement d’Exadata en 2009 fut, de ce point de vue sans doute, l’un des plus étonnants. Ce fut le premier pas d’un changement radical, annoncé et pourtant secret jusqu’à la fin. A cette époque, HP et Oracle étaient « Best Friend Forever » ! A cette époque, qui aurait imaginé qu’Oracle rachèterait finalement Sun et deviendrait fournisseur de matériel ?
Le parallèle entre 2009 et 2013 est évident :

  • On ne s’attend pas vraiment  à une révolution sur le « core product Database 12c ». Le produit est disponible depuis quelques mois déjà et la plupart d’entre-nous l’a déjà éprouvé en long, en large et en travers et commencent parfois même à migrer certaines charges
  • La petite phrase de Larry au mois de Juin lors de la présentation des résultats FY’13 a mis le feu aux poudre et le premier Keynotes lévera le voile, sans aucun doute, sur cette nouvelle bête que l’on appellera pour l’instant Oracle 12c « In-Memory Database » . Pourtant, rare sont ceux qui savent à quoi la solution ressemblera : est-ce un nouvel Engineered System ? Est-ce une nouvelle option de la base de données ? Un nouveau produit qui s’intégrera à la base de données ? Autre-chose ?
  • Certains sujets seront chauds : Big Data et le Cloud sans aucun doute ! Les annonces officielles comme le support de Microsoft Cloud OS par Oracle ou autour de la collaboration SalesForce.com/Oracle ; les frenemies remplacent les BFF. On espère en voir plus…
  • A titre personnel enfin, j’espère bien que ce sera l’année de Oracle VM sur Exadata. J’ai l’impression de l’attendre depuis 2009 et d’y travailler depuis là. Certaines planètes sont alignées alors pourquoi pas ? C’est au moins l’idée de cet article « Virtualization On Exadata » et sans être dans le secret, pour le coup, les perspectives sont vraiment innombrables pour apporter les plus hautes performances dans le Cloud

Pour Easyteam aussi, cet Oracle OpenWorld 2013 est particulièrement important. C’est l’aboutissement de plusieurs de nos projets phares et le démarrage de 2 nouveaux challenges. Notre investissement y sera d’ailleurs sans précédent. Nous aurons un stand sur place au milieu des grands acteurs mondiaux de l’IT. C’est beaucoup de travail, de passion et d’enthousiasme.
En fait, Openworld a démarré il y a quelques mois me concernant. Cette semaine a d’ailleurs été l’occasion d’un « tour » dans la Valley et un peu plus haut sur la côte ouest dont voici un petit mashup :
Pre-OOW13 Tour
Il y a plusieurs inconvénients à ce type de préparation, le premier est que ne vous signez pas un mais une foison de NDA, ce qui limite les possibilités de partage et notamment sur ce blog. Le second est plus insidieux. Si ça fait monter l’adrénaline et que ça matérialise une multitude de possibilités immédiates, ça mets également la lumière sur tous les freins des systèmes d’information actuels. Ce qui me fait penser que le chemin risque d’être difficile et qu’il va falloir casser quelques gros murs, même si les perspectives sont fantastiques.
Pause…
Je reprends l’avion cet après-midi vers Roissy Charles de Gaulle pour une semaine à Paris avant de revenir avec tout le monde. Il n’est d’ailleurs pas sur que ça me donne gros avantage pour gérer le jetlag… En tout cas, comme vous tous, me voilà prêt et motivé comme jamais pour cet Openworld 2013. Encore 3 bons atterrissages sur ce mois de septembre et on y sera !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *