Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Abonnez-vous maintenant et nous vous tiendrons au courant.
Nous respectons votre vie privée. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

#OOW16 – Résumé de la journée « Tuesday » – Par Thomas Bordeau @easykudu4u pour EASYTEAM @EasyBlogs

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

Tuesday morning keynote sous l’égide de Safra Catz :  nouveaux témoignages autour du Cloud Oracle, notamment celui du « Chief Minister » du Maharastra (Inde) pour qui la technologie est un outil extraordinaire d’intégration de son peuple dans le monde digital et le Cloud le moyen indispensable pour adresser les problématiques de scalabilité et vélocité (le Maharastra compte 113 millions d’habitants).
Puis Thomas Kurian revient sur l’infrastructure de deuxième génération qui constitue le Cloud Oracle et fait la démonstration de sa complétude : en quelques minutes un datacenter virtuel est créé depuis un simple browser !
Quelques informations complémentaires sur le « sharding », celui-ci est d’abord positionné comme une solution d’extrême disponibilité : les données étant distribuées dans N bases de données, l’indisponibilité d’une de ces bases de données n’impacte qu’un faible pourcentage de l’application utilisatrice. De plus, il peut être combiné de manière complètement automatisée avec Dataguard ou  Golden Gate (synchronisation actif-actif des « shards »). Le sharding permet aussi une scalabilité horizontale sans précédent : il suffit d’ajouter des machines et le système redistribue les données (ex : Facebook).
La keynote de l’après-midi voit Larry Ellison démonter le cloud AWS pendant près de 30 minutes : plus cher, moins performant, pas vraiment open source, pas compatible avec les autres clouds etc. AWS est vraiment la bête noire de Larry ! Petite précision sur l’Oracle Cloud Machine (Cloud@Customer), son pricing devrait être le même que celui de l’Exadata Cloud Service (paiement à l’usage).
Enfin, confirmation du tarif de l’Exadata Express Cloud Service : 175$/mois pour une base de données hébergée sur un système de type Exadata et profitant de toutes les fonctionnalités associées ! Réellement moins cher et plus performant qu’Amazon.
Concernant la database 12cR2, plusieurs nouvelles fonctionnalités supplémentaires (voir résumé de dimanche) sont annoncées :
•    High compression des indexes (5X / index classique)
•    Online tablespace (re) encryption
•    Online table move
•    Database Vault Simulation Mode
•    Memory Resource Management pour les PDBs
•    Failover sans déconnexion client via Active Dataguard
•    Application containers : le code applicatif est partagé par les PDBs et mis à jour globalement
•    Aproximate query processing : performance 6-13X meilleures pour moins de 1% de marge d’erreur
Enfin, bien que nous ne connaissons toujours pas la date de sortie de la version « on-premise » de la 12cR2, nous avons la confirmation qu’il faudra éviter le mode « Non-CDB » (architecture non multitenant/singletenant) car celui-ci ne sera plus supporté dans la prochaine version majeure.
Have a good day !
Thomas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.