Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Abonnez-vous maintenant et nous vous tiendrons au courant.
Nous respectons votre vie privée. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

#OOW16 #OOW16FR « Day 3 summary » par Thomas Bordeau @easykudu4u pour EASYTEAM @EasyBlogs

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

“Whether you run cloud or not it’s impacting you”: le Cloud va s’imposer et il faut s’y préparer.
David Donatelli, John Fowler et Juan Loiza se succèdent lors de cette nouvelle keynote et mettent l’accent d’abord sur la complétude du Cloud Oracle et les 5 trajectoires possibles pour y parvenir.
Une vision globale de l’offre Engineered Systems d’Oracle nous est ensuite présentée du plus petit des ODA (18K$) aux full Rack X6 avant de revenir vers les Public Cloud Machines (qui sont installées on-premise) et les avantages associés (paiement à l’usage, etc.).
Les avantages du nouveau processeur SPARC M7 nous sont présentés : encryption des données quasiment sans overhead (2%), accélération des traitements In-Memory et surtout meilleure performance avec un Exadata « SL » annoncé 2X supérieure au modèle Intel. L’intégration du software avec le hardware est donc bien le facteur discriminant dans la recherche des performances et donc la maîtrise des coûts.
Augmentation du volume de données, contraintes d’exploitation, contraintes réseau, autant de raisons de s’intéresser à la « Zero Data Loss and Recovery Appliance », sortie il y a 2 ans déjà, pour gérer ses sauvegardes.
Le principe est d’envoyer uniquement les flux « redo » à l’appliance qui reconstitue ensuite les sauvegardes full/incrémentales que l’on aurait réalisées sinon.
Les gains à en attendre sont impressionnants d’après les témoignages client : division par 30 des volumes, division par 10 de la « durée » des sauvegardes.
Quand on sait que les prévisions annoncent 50% des données dans le Cloud d’ici 2020, on ne peut que s’intéresser à l’offre « Golden Gate Cloud Service ».
Cette offre permet en effet de migrer des données depuis et vers n’importe quel Cloud et ce sans interruption de service. Intégration avec Enterprise Manager, résilience aux problématiques réseau, compression et encryption des flux de données : aucun doute sur l’importance qu’aura ce service Cloud à l’avenir.
Les containers (Docker par exemple) sont de plus en plus utilisés avec le développement de la méthode DevOps. Oracle lance son « Oracle Container Cloud Service », qui se distingue d’abord par l’utilisation du Bare Metal Cloud Service en tant que support, ce qui amène de la performance, mais aussi par une gestion complète du cycle de vie et de l’orchestration de ces containers intégrée à Enterprise Manager.
En conclusion, je dirais qu’Oracle nous a présenté durant cet Open World 2016 une offre Cloud moderne (Gen2 IaaS) qui est sans conteste la plus complète du marché (Public, @Customer, Private), la plus performante (Bare Metal / Engineered Systems / Appliances) et offrant le meilleur rapport qualité/prix (Exadata Express Service) pour accueillir des bases de données Oracle.
Il ne nous/vous reste plus qu’à le faire savoir ! Nous sommes bien sûr à votre disposition pour tout complément d’information.
@bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.