Nouvelles fonctionnalités de la version Oracle Database 18c

LinkedIn 0
Twitter
Facebook 0
Google+ 0

Oracle a bouleversé son modèle de versionning. Depuis la version 12cR2, Oracle met à disposition des versions annuelles et des mises à jour trimestrielles.
Les versions annuelles améliorent la qualité de la base de données en réduisant le nombre de modifications apportées – dans un mode DevOps.
Les mises à jour trimestrielles (Updates) et les versions révisées (Revisions) améliorent la qualité de la maintenance proactive.

La nouvelle numérotation de version pour la base de données Oracle est la suivante : Année.Update.Revision.

  • L’année correspond aux deux derniers chiffres de l’année : 18 correspond à l’année 2018 (Oracle Database 18c)
  • « Update » correspond aux mises à jour trimestrielles
  • « Revision » correspond aux versions révisées (0, 1, 2) – chaque révision est associée à un « Update »
    0 : version initiale de l’Update
    1 : version révisée de l’Update le trimestre T+1
    2 : version révisée de l’Update le trimestre T+2

Cet article présente les nouveautés significatives apportées par la version 18c.

Disponibilité

  • Transparent Application Continuity améliore la fonctionnalité Application Continuity (associé aux options RAC ou Active Dataguard) et permet d’augmenter la disponibilité sans modification des applications.
  • La disponibilité des services est également améliorée pendant les maintenances planifiées (draining sessions).
  • Shared SCAN permet de partager un ensemble de SCAN VIPs et des listeners d’un cluster (Shared SCAN Cluster) avec d’autres clusters (Shared SCAN Clients). Cela permet de réduire le nombre d’entrées DNS associées aux SCAN et le nombre de VIPs.
  • Oracle ASM 18c prend en charge la création d’un clone de base de données, qui est une copie d’une PDB. Le clonage (Point-In-Time Database Clones) peut être utilisé pour un provisionnement rapide d’environnements de tests.
  • Oracle ASM 18c permet de convertir un groupe de disques (avec une redondance NORMAL ou HAUTE) en un Flex Disk Group sans arrêt de services.
  • La valeur par défaut de l’attribut DISK_REPAIR_TIME d’un groupe de disques (qui spécifie l’intervalle de temps pour réparer un disque et le remettre en ligne avant de lancer l’opération de suppression) passe de 3.6 à 12 heures.
  • Cette version contient des améliorations des fonctionnalités de réplication avec ACFS.
  • La version 18c permet de configurer un Oracle Home en mode lecture seule : dans ce mode, toutes les données de configuration et les fichiers de log sont stockés en dehors du répertoire et peut ainsi simplifier le patching, le clonage et l’administration.
  • Cette version apporte des améliorations de mode (FORCE) LOGGING dans les environnements Dataguard

Multitenant

  • CDB Fleet permet de gérer un groupe de CDB comme une seule. Deux rôles existent pour définir les membres de ce groupe (LEAD ou MEMBER). Le « leader » permet de gérer toutes les PDB (qui doivent être unique dans la flotte) des autres CDB.
  • PDB Snapshot Carousel : les clichés de PDB et un fichier d’archive .pdb permettent de restaurer des PDB anciennes sans utiliser la technologie de FLASHBACK. Un « Carousel » est une référentiel pour les copies périodiques d’un PDB. Cela permet par exemple d’effectuer un cliché tous les jours, conservé sur 7 jours glissants (MAX_PDB_SNAPSHOTS inférieur à 8).
  • En 12cR2, il est possible de définir une stratégie de partitionnement dans plusieurs PDB selon les valeurs d’une colonne. En 18c, la propriété CONTAINER_MAP est maintenant dynamique.
  • En 12c, il était possible de créer des clones réguliers d’une PDB (Refreshable Cloned PDB). En 18c, il est possible d’échanger le rôle entre la base principale et un clone.
  • DBCA 18c permet de cloner une PDB

Sécurité

  • Schema-Only Account : Oracle 18c permet (avec la clause NO AUTHENTICATION) de créer un compte sans mot de passe pour s’assurer que le compte n’est pas autorisé à se connecter à l’instance.
  • La gestion de Transparent Data Encryption (TDE) est simplifiée pour les environnements multitenant – l’accent est mis sur l’administration autonome et indépendante des PDB avec la prise en charge de magasins de clés distincts pour chaque PDB (mode isolé).
  • Real Application Testing (RAT) prend en 18c en charge le chiffrement des fichiers de capture.
  • Avec Oracle Database 18c, Centrally Managed Users (CMU) permet de gérer directement les informations d’identification et les autorisations d’un Active Directory.

Améliorations de l’outil RMAN

  • Il est possible de transporter les sauvegardes RMAN existantes et les fichiers de journalisation archivés de la base non-CDB et de les réutiliser pour restaurer la nouvelle PDB. Les sauvegardes « transportées » sont appelées sauvegardes « pré-plug-in ». Il est également possible de transporter des sauvegardes entre deux PDB.
  • Oracle Database 18c permet de cloner une PDB active directement dans une autre CDB (sans passer par une base auxiliaire).
    – La synchronisation d’une base de secours à partir de la base principale a été automatisée (RECOVER FROM SERVICE).

Améliorations générales de la base de données

  • Oracle Database 18c permet de créer de tables temporaires privées (PTTs). Ces tables préfixées par ORA$PTT_ n’existent que pour la session qui les a créée.
  • Cette version introduit également une nouvelle valeur CONTINUE_LOAD_ON_FORMAT_ERROR pour le paramètre DATA_OPTIONS pour l’import Datapump. Lorsqu’une erreur est détectée et que cette option est spécifiée, Data Pump continue le chargement à partir du « granule » suivant. Oracle Data Pump contient un répertoire de granules pour le chargement d’une table ou d’une partition.
  • La version 18c complète la liste des opérations de maintenance pouvant être effectuée en ligne – sans arrêt de service : DROP INDEX, ALTER TABLE DROP CONSTRAINT, ALTER INDEX UNUSABLE, ALTER TABLE SET COLUMN UNUSED, ALTER TABLE MOVE, ALTER TABLE MODIFY/SPLIT PARTITION.
  • Une base Oracle 18c supporte maintenant la version Unicode 9.0.

Amélioration des performances

  • La gestion de l’option In-Memory est simplifiée et optimisées : la fonctionnalité Automatic In-Memory (AIM) facilite la gestion des IM Store en réduisant la consommation mémoire en excluant les segments non utilisées (cold IM segments) et garantit que les segments les plus utilisés (working data set) soient toujours présents dans le IM Store. Cela est possible en activant la Heat Map
  • L’utilisation des SQL Tuning Set (STS) est maintenant disponible gratuitement avec l’édition Enterprise (plus nécessaire d’avoir le pack Tuning). Un nouveau package DBMS_SQLSET est disponible pour manipuler les STS.
  • SQL Tuning Advisor devient EXADATA aware et prend en compte les spécificités de ces plateformes.
  • Oracle Database 18c permet d’interroger une table externe sans créer d’objet persistant dans le dictionnaire de données avec la clause EXTERNAL dans l’instruction SELECT.
  • Les tables externes interrogées plusieurs fois peuvent bénéficier de l’option In-Memory

Amélioration du sharding

En plus de l’architecture multitenant, Oracle 12c propose également une architecture éclatée des données des tables sur plusieurs bases de données distinctes, soit un partitionnement horizontal des données (Oracle Sharding).
En 12c, deux méthodes sont supportées : System-Managed Sharding (les données sont automatiquement distribuées en utilisant une clé de hachage) et Composite Sharding (les données sont d’abord partitionnées par liste ou par intervalle puis partitionnées par une clé de hachage). Oracle Database 18c introduit un User-Defined Sharding qui permet au DBA de spécifier explicitement le mapping des données sur les différents Shards.L’architecture multitenant est maintenant compatible avec le Sharding.
La nouvelle clause SHARDS() permet de requêter sur tous les Shards permettant d’obtenir une vue globale de la configuration.

Pour passer sereinement à la version 18c, plusieurs formations sont disponibles :

  • Oracle Database 18c: New Features for Administrators (3 jours)
  • Oracle Database 18c: High Availability New Features (1 jour)
  • Oracle Database 18c: Administration Workshop (5 jours)

 

LinkedIn 0
Twitter
Facebook 0
Google+ 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *