Nouvel ADF Team Leader chez Easyteam

En avant-propos de mes articles à venir, un petit mot pour me présenter.
Je suis, Christophe Pierrès, récemment arrivé chez EASYTEAM en tant que « ADF Team Leader ». Je suis bien content de rejoindre ce groupe français, très dynamique autour des solutions Oracle, et pour ne rien gâcher tout ceci dans une ambiance sympathique. Je travaille depuis plus d’une dizaine d’années sur le framework ADF (et même anciennement BC4J !).
Je me trouvais jusqu’à présent à l’autre bout de la Terre à 22 000 kms de notre douce France, dans cette île merveilleuse du Pacifique qu’est la Nouvelle-Calédonie. J’y ai donc passé 5 ans au sein de la cellule architecture du gouvernement local.
Nouvelle-Calédonie
Je n’ai pas pu ramener le soleil du Pacifique, ni même les poissons ou crustacés mais je voudrais au moins ramener l’enthousiasme que nous avons partagé sur ce framework java d’Oracle qu’est ADF. Nous étions deux dans cette cellule transversale pour assurer la qualité des développements (ré-écriture de quasiment tout le système d’informations qui était en mainframe IBM).
A seulement deux personnes, nous avons réussi à bâtir un environnement de développement industrialisé, doté de l’état de l’art en intégration continue et, grâce à ADF, qui est un framework complet, flexible et abouti, nous avons pu nous concentrer sur les bonnes pratiques de développement. A mon départ, ce sont plus de 60 applications qui ont été réalisées avec ADF.

ça flotte !
ça flotte !

Nous avons bien sûr commis des erreurs comme tout le monde mais nous avons toujours pu compter sur le dynamisme des bloggers internationaux, et je puis vous dire que le team ADF (dans lequel il y a des français !) et autres gurus d’ADF (Steve Muench, Franck Nimphius, Jobinesh Purushothaman, et j’en passe) sont très sympathiques et disponibles lorsqu’on les appelle pour de bonnes raisons. Malheureusement, force est de constater que le dynamisme francophone autour d’ADF est loin d’être au rendez-vous !
 
 
A tous ceux qui pensent encore qu’Oracle coûte cher et est propriétaire, il faut actualiser vos tablettes concernant Java :

  • le framework ADF est gratuit et vous pouvez aller voir sur ce site : http://jdevadf.oracle.com/adf-richclient-demo/ les composants qu’il offre (encore une fois gratuitement, ceci avec le framework de composants métiers ADF Business Components) ! Ces composants s’adaptent automatiquement à vos tablettes et les « gestures » sont supportés automatiquement par les skins « adaptative » sur les iPad. Dans cette application de démonstration des composants, allez voir par exemple la section Tag Guide / Data visualization tools / Hierarchy viewer .
  • quant à l’aspect propriétaire, ADF peut être déployé sur n’importe quel serveur JEE et est compatible avec toute base de données. Vous pouvez néanmoins faire le choix d’optimiser (ou pas !) vers une base Oracle et d’utiliser certaines caractéristiques uniques (champs objet). J’ai moi-même réalisé un prototype avec du DB2 sur mainframe et ça marche bien.

En termes de pérennité, aucun risque : le framework ADF est la base de nombreux produits chez Oracle (eBusiness Suite, WebCenter, SOA) et il y a une très large communauté internationale active.
Après, si vous voulez un serveur JEE et une base de données performante, Oracle est bien sûr toujours là ! De plus, en étant client Oracle, vous aurez un support complet (pas seulement les forums), l’accès aux sources du framework et à des produits connexes comme ADF Mobile qui permet le déploiement natif multi-devices avec un seul développement (Android et Apple).
Aujourd’hui, j’ai acquis du recul sur cette solution. Si ADF est efficace, il n’en est pas moins doté de mécanismes sophistiqués lesquels ne doivent pas être utilisés n’importe comment !
Je vais donc essayer d’apporter ma contribution en vous communicant quelques éléments de mon expérience dans ce blog ArkZoyd, et en français !
Mon premier article traitera, non pas d’ADF, mais de bonnes pratiques (et relatives nouveautés) importantes concernant le binding de composant JSF, ceci afin d’être économe en mémoire, et également de bien fonctionner dans un environnement clusterisé.
A bientôt pour mon premier article technique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *