Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Abonnez-vous maintenant et nous vous tiendrons au courant.
Nous respectons votre vie privée. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Middleware Patch

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

Vous avez installé votre environnement Middleware.
La production est assurée depuis plusieurs semaines ou mois.
Pourtant, un jour ou l’autre, vous serez amené à le mettre à jour.
Nous allons voir comment appliquer un patch.
Quel patch ?
Oracle fournit plusieurs patchs :

  • Interim Patch
    Ce patch est fourni dans le cas où un correctif est nécessaire et lorsqu’il est impossible d’attendre le futur Patchset ou la future version du produit.
  • Bundle Patch
    Ce patch cumule plusieurs patchs antérieurs.
    Il est souvent nommé Service Patch ou Maintenance Patch.
    Ce type de patch comprend quasi exclusivement des correctifs (Fix) et plus rarement des améliorations (Enhancements).
  • Security Patch
    Egalement cumulatif de plusieurs patchs, le Security Patch livre les correctifs de sécurité.
    Ce patch est aussi connu sous le nom de Critical Patch Update (CPU).
  • Patch Set Unit
    LE PSU comprend les principaux correctifs publié entre deux releases.

Quel outil ?
Oracle fournit deux possibilités :

  • Smart Update (BSU)
  • OPatch

Smart Update n’étant plus supporté en 12c, intéressons-nous à OPatch.
OPatch est un utilitaire Java en ligne de commandes.
OPatch est fourni lors de l’installation de l’environnement avec Universal Installer.
La version OPatch doit être compatible avec votre environnement et le patch à appliquer.
Il peut donc être nécessaire de télécharger la version la plus récente d’OPatch.
La toute dernière version est disponible sur le site du Support Oracle.

  • Où ?
    L’utilitaire est disponible dans le home de votre environnement Middleware.
    ORACLE_HOME/OPatch
  • Quelle version ?
    ./opatch version
  • A l’aide !
    ./opatch -help

Vous avez les bases pour démarrer : le patch, l’outil nécessaire et les toutes premières commandes pour opérer.
Voyons maintenant comment installer un patch.
Tout d’abord, vos variables d’environnement doivent être positionnées.
A priori, cela est déjà réalisé puisque votre serveur est fonctionnel.
Ensuite, il est conseillé de faire un backup de l’ORACLE_HOME.
Obtenez le Patch auprès d’Oracle (Service Request, Support, …)
Il vous est livré sous forme d’archive (zip file).
Oracle fourni également le « patch number ».
Décompressez l’archive.
Elle contient trois fichiers :

  • Le READ-ME.txt qui décrit le contenu du Patch, sa description (correction de bug, etc.) et les instructions d’installation.
  • L’archive contient également le jar qui est la « source »  (non lisible) du Patch.
  • Un fichier xml qui est le catalogue du Patch.
  • Vérifiez les prérequis nécessaires au Patch
    apply <patch directory> -report
  • Quels sont les patchs déjà présents ?
    opatch lsinventory -detail

Vous avez tous les éléments et souhaitez appliquer le Patch ?

  • Appliquer
    opatch apply <patch directory>/<patch number>

Voilà, votre environnent est maintenant à jour.

  • Vérifier
    Rejouez la commande lsinventory qui doit maintenant lister le nouveau patch installé.
    opatch lsinventory -detail

L’installation du patch est-elle effective ?
Redémarrez l’ensemble des nodes – admin et managed(s) – de votre environnement standalone ou cluster.
Vérifiez que le comportement attendu est obtenu.
Cet article vous a présenté les différents Patch Oracle, l’outil OPatch permettant de les appliquer et les principales commandes pour opérer la mise à jour de votre environnement Middleware.
Opatch est toutefois plus complet et permet également d’autres opérations.
Par exemple :

  • Installer plusieurs patch
    opatch napply -id <patch number 1>,<patch number 2>
  • Supprimer le patch
    opatch rollback -id <patch number>

Les instructions sont ici présentées sur Unix mais sont également disponibles sur Windows.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.