Préparer un Cluster MSCS pour Oracle avec Fail Safe

Oracle avec « Fail Safe »

Cet article propose de préciser les éléments qui doivent être préparés pour le bon fonctionnement d’une installation de databases Oracle 10g, 11g ou 12c sur un cluster Microsoft (MSCS) composé de plusieurs nodes sous Windows 2008 R2 Enterprise Edition.
 

Les Infrastructures

Tout d’abord, valider avec les équipes infra les bonnes pratiques pour l’optimisation et la sécurisation des architectures. Matériel serveurs, stockage et réseau :

  • Redondance des équipements et chemins de câblages (alim et réseau)
  • Configuration réseau avec à minima 3 interfaces configurées en Teaming :
    • Deux Interfaces dédiées pour le réseau public ou réseau applicatif sur le LAN.
    • Une Interface dédiée pour le réseau inter nœuds ou « interconnect », la plus sécurisée possible ! Pour le réseau privé dans un vLan.
  • Les unités de stockage internes en RAID et le stockage partagé accessibles depuis les deux serveurs (présentation de « LUNs » aux serveurs)
  • Définition / Application de la politique de sécurisation de la plateforme dans le SI de l’entreprise

Avec le schéma ci-dessus, nous comprenons bien que l’interconnect et les liens SAN sont les éléments cruciaux à sécuriser pour le bon fonctionnement du cluster.
Pour bien différencier les accès, il faudra donc que chaque nœud composant le cluster dispose de deux plans d’adressage :

  • un réseau Public (dans le LAN), qui sera la liaison LAN au cluster
  • un réseau Private (dans un vLan), qui sera l’interconnexion des nœuds

Mais en plus il faudra s’assurer du bon ordre de liaison des cartes réseaux !
La carte identifiée en tant que réseau PUBLIC devra être La Première carte au niveau système :
C1
A contrôler sur tous les nœuds du cluster !
 

OS et logiciels

Au niveau de l’OS Windows : Mettre la même version sur tous les nodes, c’est-à-dire faire un « Windows Update » au même moment sur tous les serveurs du cluster puis bloquer les mises à jour automatiques.
Prévoir une partition de SWAP, nom logique S :, taille minimale 10Go.
Si plusieurs versions de Database Oracle doivent cohabiter, installer sur chaque node du cluster les différents ORACLE_HOME, et éventuellement ORACLE_BASE, dans le même environnement sur chaque serveur dans la même édition… pour ne pas payer plusieurs licences sur une même plateforme 😉
Une fois tous les logiciels Database installés, il faudra installer Oracle Fail Safe qui va s’interfacer avec MSCS pour gérer le déplacement (arrêt – démarrage) d’une ressource cluster « Oracle » d’un node vers un autre. Attention : 1 seul Fail Safe pour tous les ORACLE_HOME.
Pour l’installation d’Oracle Fail Safe, il est nécessaire de disposer d’un compte de service de domaine. Ce compte devra être présent dans le groupe administrateur local de la machine.
C1
Toutes ces vérifications étant faites, il nous faut maintenant, dans le cadre de l’installation d’un cluster MSCS, créer les ressources qui permettront d’assurer le démarrage de nos bases de données sur l’un ou l’autre des nœuds du cluster.

Ressources cluster

 DTC

Pour un cluster windows qui héberge des bases de données, il faut tout d’abord déclarer la ressource
DTC (Distributed Transaction Coordinator). Cette opération est facultative pour MSCS, mais les SGBD, utilisant ce type de ressource, nous préconisons de la configurer systématiquement.
NB : Pour MS-DTC il faudra disposer à minima du Framework 3.5
Pour ce faire, il faut ajouter le rôle « Serveur d’applications » sur tous les serveurs du cluster. Via « server manager »
C1
Cliquer sur « Ajouter des rôles »
C1
C1
C1
Cocher « Transactions distribuées » :

  •         Transactions distantes entrantes
  •         Transactions distantes sortantes

Ressources Stockage

Lors de l’installation d’un cluster, il est nécessaire de disposer d’un disque Quorum de 1Go. Cette ressource disque devra être présentée à l’ensemble des nœuds qui composent le cluster MSCS
Lors de l’installation d’un cluster Oracle Fail Safe, il est nécessaire de disposer :

  • –       d’un disque principal pour l’application de données Oracle Database (obligatoire),
  • –       d’un disque secondaire pour la gestion des archives et sauvegardes (non-obligatoire),

Doc d’installation Fail Safe : http://docs.oracle.com/cd/E16161_01/doc.342/e14973.pdf
Après l’installation du cluster et de Fail Safe, la première étape consiste à vérifier que Fail Safe est bien installé sur un cluster MSCS bien configuré.
C1 On lance donc Oracle Fail Safe depuis l’icône . Puis on ajoute le cluster configuré : CLUSTER
Saisir le nom du cluster et  « OK »
C1
Verify Cluster
Fail Safe va contrôler les informations disponibles sur le cluster MSCS et sa configuration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *