Oracle Cloud Infrastructure Container Engine for Kubernetes

Bienvenue dans ce nouvel article OCI – Oracle Cloud Infrastructure, dans lequel on aborde le sujet des Containers et l’offre Oracle Container Engine.

Commençons par VM vs Containers, quelle différence ?

 

VM vs Containers

VM – machine virtuelle

C’est un invité sur un serveur hôte avec une virtualisation basée sur Hypervisor. Chaque VM (machine virtuelle) a un système d’exploitation, les bibliothèques binaires nécessaires et un système d’exploitation OS complet. Désormais, les machines virtuelles ont pris forme car elles ont permis une meilleure mise en commun des ressources. Avant que les VM ne soient là, vous aviez tout cela de manière monolithique. Vous ne pouviez exécuter qu’une seule application. Avec l’arrivée des machines virtuelles, vous pouvez découper ce matériel en différentes machines virtuelles et vous connecter au meilleur pool de ressources.

Les inconvénients pour les machines virtuelles : Le premier inconvénient étant, dans le cas d’une VM, que vous répétiez le système d’exploitation partout. Par exemple, si vous avez 10 machines virtuelles, vous installez le système d’exploitation 10 fois. C’est donc un modèle volumineux, qui devient difficile à gérer.

Le concept du Container

Au niveau des Containers, l’abstraction est élevée d’un niveau de plus, et maintenant nous virtualisons le système d’exploitation.

Un Container inclut les application avec leur dépendances , avec partage du Kernel/OS avec d’autres containers.

Avec le partage du noyau/système d’exploitation avec d’autres conteneurs, les containers ne sont pas liés au système d’exploitation invité comme les VMs – machines virtuelles. Ils ne sont liés à aucune infrastructure spécifique. Ils peuvent s’exécuter sur site, ils peuvent s’exécuter dans un Cloud public, ils peuvent s’exécuter dans n’importe quel Cloud public.

Comment déployer ces conteneurs?

Option 1. Manuellement via SSH et utiliser Docker

Pour le Run Vous n’allez pas exécuter un seul conteneur mais plutôt un nombre énorme de conteneurs.
Plusieurs méthodes existent : vous pouvez le faire manuellement via SSH dans les machines, exécuter les Containers en utilisant Docker qui est le runtime de conteneur le plus populaire, et il existe également d’autres runtimes de conteneur.

Option 2. Vous pouvez faire des scripts ou gérer la configuration, ce qui permet de s’intégrer avec les environnements existants, ainsi que facile à comprendre. Seul point faible, ce n’est pas scalable et pas de mécanisme de programmation.

Option 3. Via les systèmes d’orchestration, dont le plus populaire est Kubernetes, écrit également comme K8S

Petit aperçu sur l’origine de cette nomination « K8S » :

Quelque part au milieu des années 80, les développeurs ont commencé à abréger les mots en fonction de leur première lettre, de leur dernière lettre et du nombre de lettres entre les deux. C’est pourquoi vous verrez parfois i18n pour l’internationalisation et l10n pour la localisation. Andreessen Horowitz (a16z) et bien sûr Kubernetes nommé K8S .

 

K8S – Système d’orchestration Open Source

K8S ou Kubernetes est un système d’orchestration open source pour automatiser le déploiement, la mise à l’échelle et la gestion des applications et conteneurs conteneurisés. La manière dont Kubenetes fonctionne fera l’objet d’un prochain article, mais l’essentiel est de savoir que Kubernetes n’exécute pas directement les conteneurs. Il enveloppe les conteneurs dans une structure de niveau supérieur appelée Pod, qui est la plus petite unité déployable créée et gérée par Kubernetes.

 

Qu’est-ce que Pod ?

Il représente un groupe d’un ou plusieurs conteneurs pouvant utiliser Docker comme Runtime de container ou utiliser autre outil. Ils partagent également l’espace de noms du réseau en tant qu’adresse IP de cluster unique. Et ils ont également des informations telles que la façon d’exécuter chaque conteneur, les versions d’image, les ports spécifiques …
Maintenant, chaque Pod est lié au nœud où il est planifié et ces nœuds sont en fait vos instances. Il peut donc s’agir de bare metal, de machines virtuelles, quel que soit le modèle que vous souhaitez utiliser.

Le Pod est lié au Node – vous pouvez donc voir ici où il vit, où il est prévu et y reste jusqu’à la fin. Ou vous pourriez avoir une politique de redémarrage ou vous la supprimez. Voilà donc comment cela fonctionne à un niveau très élevé.

 

OKE – Oracle Container Engine

Oracle Cloud Infrastructure Container Engine for Kubernetes (parfois abrégé OKE) est un service entièrement géré, évolutif et hautement disponible que vous pouvez utiliser pour déployer vos applications en conteneur vers le Cloud.

Vous pouvez accéder à Container Engine for Kubernetes pour définir et créer des clusters Kubernetes à l’aide de la console et de l’API REST. Vous pouvez accéder aux clusters que vous créez à l’aide de la ligne de commande Kubernetes (kubectl), du tableau de bord Kubernetes et de l’API Kubernetes.

Container Engine for Kubernetes est intégré à Oracle Cloud Infrastructure Identity and Access Management (IAM) qui facilite l’authentification à l’aide de la fonctionnalité d’identité Oracle Cloud Infrastructure native.

 

OCIR – Oracle Cloud Infrastructure Registry

Ce service appelé Container Registry – Oracle Cloud Infrastructure Registry. Il s’agit d’un service géré de Docker Container Registry.

CIR est mieux utilisé pour stocker des images Docker que vous utiliserez dans des applications conteneurisées, telles que celles que vous déployez avec Container Engine pour Kubernetes.

 

Retrouvez le prochain article autour de Oracle Functions Serveless, l’un des bons exemples de Platform as a Service (Oracle PaaS ) ! (Coming soon)

Et si vous souhaitez vous former sur Oracle Cloud Infrastructure, découvrez notre offre de formations OCI.

A bientôt,

 
Ressources :

Oracle WebLogic Server for OKE maintenant disponible sur Oracle Cloud
Utilisez vos crédits universels avec Oracle WebLogic Server pour OKE

5 réflexions sur “Oracle Cloud Infrastructure Container Engine for Kubernetes”

  1. Ping : Développer avec Oracle Functions - EASYTEAM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *