Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Abonnez-vous maintenant et nous vous tiendrons au courant.
Nous respectons votre vie privée. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

#OOW16 – Résumé de la « Monday Keynote » de Mark Hurd – Par Thomas Bordeau @easykudu4u pour EASYTEAM @EasyBlogs

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

« Monday Keynote » by Mark Hurd qui complète le discours de Larry Ellison dimanche (« Fastest growing cloud company in the world ») en insistant sur la valeur apportée par le Cloud à travers de nombreux témoignages client.
Le pari d’Oracle : 80% des applications de production et 100% des applications hors-production seront dans le cloud d’ici 2025, date à laquelle les 80% des budget IT consacrés à la maintenance des systèmes existants seront désormais consacrés à l’innovation !
Annonce d’une future rupture technologique : la « Non Volatile Memory » (NVRAM), une mémoire qui serait au prix du Flash mais avec les performances de la DRAM tout en permettant de « stocker » les informations. Il faudra repenser complètement l’architecture de base de données et notamment revoir l’utilité du « Database Buffer Cache » traditionnel.
Coté hardware, on note l’arrivée prévue d’un nouveau Exadata nommé « SL6 » et utilisant des « database servers T7-2 » exploitant des processeurs SPARC plus puissants que leurs homologues X86 et à prix équivalent. Nouvelle fonctionnalité nommée « In-Flash Columnar scans » : le traitement In-Memory en mémoire est complété au niveau de la mémoire Flash des serveurs de stockage (X10 en volume).
Lancement du « Ravello Cloud Service », nouveau service offrant la possibilité (entre autres) de faire tourner nativement des VM de type VMWARE dans le Cloud public Oracle en conservant la configuration réseau. Plus globalement, la deuxième génération d’infrastructure Cloud Oracle est dévoilée : elle repose sur un réseau virtuel sécurisé commun à la fois au « compute » mais aussi au « storage » (via iSCSI) et profite des performances des NVMe SSDs.
Enfin, lancement du « Bare Metal Cloud Service » : des machines physiques proposées en mode « Cloud » (paiement à l’heure) grâce justement à ce nouveau réseau virtuel commun et offrant, dans un futur proche, la possibilité de virtualiser ces machines physiques selon ses besoins.
Oracle a décidément AWS dans son viseur : le « Bare Metal Cloud Service » est annoncé 20% moins cher et 10+ fois performant que le « High Performance Compute » d’Amazon !
That’s all folks !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.