Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Abonnez-vous maintenant et nous vous tiendrons au courant.
Nous respectons votre vie privée. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Introduction à Oracle UCM : Content Server

Content Server fait partie de la brique « Gestion de contenu » de la suite Oracle UCM (Universal Content Managment), il a intégré l’offre Oracle suite au rachat de Stellent. Content Server va vous permettre de gérer le cycle de vie de vos documents de bout en bout :

  • Acquisition : dématérialisation, ajout de documents électroniques existants ou production de documents au sein de la GED, ajout en mode batch, etc.
  • Indexation : par le contenu des documents ou par leurs métadonnées
  • Stockage : en base de données ou sur système de fichiers
  • Diffusion : contrôlée via une gestion de la sécurité avancée (sécurité centrée sur le document et non sur l’utilisateur) et une diffusion via différents supports (web, outils Windows, etc.)
  • Archivage : gestion de la durée de vie des documents, mise en place de règles d’archivage statiques ou dynamiques, etc.

Cet article vous présentera l’architecture de Content Server et ce qu’elle relève d’intéressant …

L’offre d’Oracle se distingue notamment par :

  • Possibilité de mettre en place des workflows documentaires simples mais également complexes via son intégration avec BPEL.
  • Support de plus de 370 types de documents
  • Formatage des documents à la volée lors de leur insertion
  • Conversion PDF de documents à la volée
  • Solution « full web »
  • Intégration favorisée dans l’entreprise
  • Administration facile (interface web)
  • etc.

Architecture

1
L’architecture d’UCM est la suivante :

  • Un serveur web jouant le rôle d’interface entre l’utilisateur final et le serveur de contenu.
  • Le serveur de contenu (Content Server) répondant aux requêtes émises par le client (ajout de contenu, modification des métadonnées d’un document, etc.)
  • Une base de données permettant de stocker l’ensemble de métadonnées liées aux documents. Les documents peuvent également être stockés en base (à configurer via le composant filestoreprovider).
  • Le système de fichiers servant de référentiel au stockage des documents. A l’installation de Content Server, deux répertoires seront notamment créés afin de stocker les documents au format d’origine (répertoire vault) et les documents convertis (répertoire weblayout).

Il s’agit d’un produit souple et évolutif, ce qui est notamment dû à son architecture basée sur des services. En effet, Content Server possède une architecture orientée services, chaque action consiste en un appel de service. Ainsi, le produit est facilement customisable puisque vous avez la possibilité d’ajouter vos propres briques applicatives en créant de nouveaux services.
Suite à l’installation du produit, vous disposez d’un Content Server standard qui vous permettra de déposer des documents, de renseigner un certain nombre de métadonnées, etc. En revanche, les fonctionnalités avancées telles que la conversion à la volée, la collaboration, les statistiques, etc. vont devoir être configurées par l’administrateur à l’aide de composants. En effet, de nombreux composants applicatifs sont disponibles et doivent être installés afin de rendre possibles certaines actions. Vous allez devoir « customiser » votre Content Server pour qu’il réponde à vos besoins …

Content Server, une solution qui s’adapte à votre entreprise

De par son intégration avec de nombreuses applications existantes, l’adoption de Content Server ne vous obligera pas à revoir votre mode de fonctionnement en terme de gestion de contenu. En effet, voici une liste non exhaustive d’applications bureautiques avec lesquelles Content Server s’intègre :

  • Microsoft Office
  • AutoCAD
  • etc.

Par ailleurs, le dépôt de documents au sein de la GED ne se fait pas exclusivement via l’interface web, vous avez également la possibilité de contribuer via des glisser/déposer depuis l’explorateur Windows. De même pour la visualisation des documents qui peut se faire depuis ce même explorateur Windows.

Content Server, une solution évolutive

En effet, il s’agit d’une solution évolutive puisque vous allez pouvoir l’adapter en fonction de vos besoins en ajoutant un certain nombre de modules fournis par Oracle mais également en développant vos propres modules applicatifs et en les intégrant dans la solution.

Tant sur le fond …

Comme on a pu l’évoquer plus haut, chaque action dans Content Server est en fait un appel de service. On peut d’ailleurs s’en rendre compte en navigant sur l’interface web puisque les URL sont toutes du type :

http://localhost:7777/idc/idcplg?IdcService=GET_DOC_PAGE&Action=GetTemplatePage&Page=HOME_PAGE

Oracle fournit des composants applicatifs que vous pouvez installer pour enrichir les fonctionnalités de votre GED :

  • Module de statistiques
  • Module de collaboration
  • Module de conversion HTML
  • etc.

Cependant, certains besoins ne pourront probablement pas être comblés par ces composants… Pour répondre à vos besoins les plus spécifiques, vous allez pouvoir développer vos propres composants faisant appel à des services implémentés en Java, PL/SQL, etc. via le « component wizard » permettant d’accompagner le développeur lors de la création de nouveaux composants ou la modification de composants existants.
2
Cette architecture basée sur des services va également vous permettre d’intégrer aisément votre gestion de contenu à l’ensemble des applications du SI. Vous pourrez, par exemple, via différentes technologies (portlets, services web, java, WebDav, etc.) autoriser les utilisateurs du portail de votre entreprise à déposer des documents directement dans la GED, visualiser du contenu, etc.

… que sur la forme

Content Server offre également la possibilité de modifier l’apparence du portail et de développer de nouvelles pages à intégrer dans le portail au travers des DSP (Dynamic Server Pages). Ces DSP sont en fait une combinaison de langage HTML et d’un langage de script appelé IdocScript qui est propre à Content Server. L’IdocScript va vous permettre d’interagir facilement avec le serveur de contenu, notamment via l’appel de services, et le langage HTML vous permettra de mettre en forme les pages, tout comme vous pourriez le faire avec JSP, PHP, etc.
3

Quelques composants intéressants

Ci-dessous quelques exemples de composants que vous pouvez ajouter :

CollaborationManager

Ce composant va permettre la création d’espaces collaboratifs pouvant être très intéressants dans le cadre de projets où on veut être capable d’adresser des documents à certaines personnes et leur offrir la possibilité d’échanger autour de ces documents.

FileStoreProvider

Ce composant permet d’offrir des possibilités plus larges en termes de stockage des documents. Par défaut, les documents sont stockés sur un système de fichiers, ce composant va vous permettre de configurer un référentiel de stockage tel que la base de données.

ContentTracker

Ce module permet de monitorer votre instance de Content Server et de générer des rapports d’activités. Les informations générées par le module sont stockées en base de données et peuvent par la suite être exploitées par des outils de reporting.

Conclusion

Cet article vous aura permis d’avoir un aperçu de l’étendue des possibilités offertes par Oracle Content Server, j’espère vous avoir donné envie d’en savoir plus !!
Pour cela, vous pouvez consulter les différentes documentations fournies par Oracle :

  • http://download.oracle.com/docs/cd/E10316_01/ouc.htm
  • http://www.oracle.com/technology/products/content-management/ucm/index.html

5 réflexions sur “Introduction à Oracle UCM : Content Server”

  1. Very good blog! Do you have any recommendations for aspiring writers?

    I’m hoping to start my own blog soon but I’m a little lost
    on everything. Would you suggest starting with a free platform like WordPress
    or go for a paid option? There are so many choices out there that I’m completely confused ..
    Any tips? Kudos!

  2. Good, relevant, valuable and ethical link scheme and building
    links can perform your web site rank on Google’s internet search engine result an enormous amount of good and for that reason it will always be
    advisable to select such relevant link schemes. Plus, as you
    have control over your web press kits, you canalways be certain they’re as much as date.

    Establishing a technology bastion with an affordable costs are the motto of developing as well
    as established companies due to which multiple
    benefits are obtained too.

  3. you’re truly a excellent webmaster. The web site loading speed is amazing.
    It sort of feels that you are doing any unique trick.
    Moreover, The contents are masterpiece. you have done a excellent task in this matter!

  4. Bonjour,
    je suis entrin d’effectuer un stage de fin d’etude dans le sujet est d’implementer une plateforme avec oracle UCM et Qaurk XML Author, mon probleme c’est que je dois faire une connexion sur oracle ucm en utilisant les web services? quelqu’un a une idée comment dois je proceder ou bien un tutoriel fiable? mon principale soucis est que : je sais je dois faire sous la plateforme DotNet mais je c’est pas quelles sont les etapes a faire?
    et j’aimerais savoir si quelqu’un a déja utilisé oracle UCM (universal content management) j’aimerais mieux appronfondir mes connaissance dessus surtout au niveau de la couhe accée plus particulierement le CIS(content integration suite) que je n’ai pas dutout compris sur leur documentation oracle
    merci d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *