Alliance Oracle-Microsoft contre VMWare

LarryEllison
Larry Ellison a minutieusement préparé la sortie de sa version Database 12c [1] par des accords avec des acteurs majeurs du cloud :

  • Accord avec Microsoft [2],
  • Accord avec Salesforce [3].

Ce premier accord ne se limite pas à reconnaître la plateforme Azure de Microsoft au même titre qu’Amazon Elastic Compute Cloud (EC2) et Amazon Simple Storage Service (S3) [4].

Il s’agit en effet de supporter et certifier [2] les produits Oracle –Linux, Base de Données et WebLogic– sur Windows Server Hyper-V et Windows Azure.


Le site de support Oracle précise [5] déjà que tout produit certifié sur Windows Server est aussi certifié sur Windows Server 2012 Hyper-V aussi bien en mode cloud public que cloud privé.
Oui, vous avez bien lu certifié.
C’est une bonne nouvelle pour les clients qui utilisent déjà Hyper-V comme plate-forme de virtualisation, de cloud privé dirions-nous.
Mais quid des clients VMWare, qui est incontestablement le leader de cette partie du marché, que l’analyse retienne le pourcentage d’entreprises équipées [6] ou la part de marché [7] ? VMWare est quant à lui supporté mais non certifié[8].
A-t-on affaire à un Yalta du cloud ? Les deux challengers contre le leader ? On a déjà vu de tels accords tactiques.
Accord tactique ou stratégique, cela signifie néanmoins qu’Oracle commence à reconnaître d’autres plates-formes de virtualisation que la sienne.
Et la virtualisation sur les Systèmes intégrés Oracle ?

  • Pour Exadata, on se doute que l’option Oracle Multitenant Database de la 12c [9], plus connue sous le nom de Pluggable Database, répond à la question, au prix de 17 500$ soit environ 13 800 € par Processeur [10].
  • Et pour Exalogic, Oracle VM ; c’est-à-dire Oracle on Oracle.

Il reste toutefois la fameuse, fumeuse (?), question des licences et du partitioning : soft partitioning pour Hyper-V 😉 et hard partitioning pour Oracle VM [8]. Sur ce point, l’avantage reste à Oracle VM.
Les options à notre disposition pour bâtir un cloud privé dans lequel les produits Oracle sont certifiés sont désormais les suivantes :

  • Multitenant database 12c pour la virtualisation des bases de données sur Exadata ;
  • Oracle VM pour la virtualisation sur Exalogic ;
  • Oracle VM for SPARC pour la virtualisation sur SPARC Super Cluster ;
  • Oracle VM sur plate-forme Intel avec l’éventuel bénéfice du hard partitioning ;
  • Hyper-V sur plate-forme Intel traditionnelle pour les produits Oracle, Database,  WebLogic et Oracle Enterprise Linux ;
  • Et bien sûr Multitenant database 12c pour la virtualisation des bases de données sur plate-forme Unix traditionnelle, AIX et HP-UX quand la version 12c sera disponible sur ces systèmes.

Cela ressemble bien à un Yalta, au détriment de VMWare, et pour un recentrage vers Oracle VM et Hyper-V. A moins que les semaines à venir nous réservent d’autres surprises.

Références

[1]: http://www.oracle.com/us/products/database/overview/index.html

[2]: http://www.oracle.com/us/corporate/press/1964592

[3]: http://www.oracle.com/us/corporate/press/1964798

[4]: http://www.oracle.com/us/corporate/pricing/cloud-licensing-070579.pdf

[5]: Certified Software on Microsoft Windows Server 2012 Hyper-V, Oracle support Note ID 1563794.1

[6]: http://www.solutionitpme.fr/2013/06/10/barometre-apx-emc-des-entreprises-francaises-de-plus-en-plus-sensibles-au-cloud-2191

[7]: http://www.theregister.co.uk/2013/06/24/oracle_puts_database_middleware_and_linux_on_microsoft_hyperv_and_azure/

[8]: http://blog.easyteam.fr/2013/01/03/oracle-vm-ou-vmware/

[9]: http://www.oracle.com/technetwork/database/multitenant-ds-12c-1951720.pdf?ssSourceSiteId=ocomen

[10]: http://www.oracle.com/us/corporate/pricing/technology-price-list-070617.pdf

1 réflexion sur “Alliance Oracle-Microsoft contre VMWare”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *